Ecrire à son maire

ETAPE 1 Sélectionnez votre maire

Saisissez les chiffres de votre département ou de votre code postal

Votre département ou code postal
  
Sélectionnez votre commune dans la liste

Si vous rencontrez des difficultés (par exemple, vous ne trouvez pas votre commune), merci de nous le signaler
Certaines mairies ne possèdent pas d'email, pour écrire directement à votre maire vous pouvez télécharger, imprimer et personnaliser ce courrier

ETAPE 2 Prenez connaissance du message qui sera envoyé

Votre message

Madame le maire, Monsieur le maire

Habitant sur le territoire de la commune, je voudrais vous faire part de mes profondes inquiétudes sur le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe.

Alors qu’il constitue une « vraie révolution sociétale », selon les propres termes de la Ministre de la justice, le projet de loi a été adopté en première lecture à l’assemblée nationale sans avoir été précédé d’un vrai et large débat citoyen.

Comme plus d'un million de français réunis à Paris le 13 janvier, et à nouveau le 24 mars, dont 5000 élus, c'est l’avenir de nos enfants qui me préoccupe avant tout. Car, s’il est adopté, ce texte conduira inévitablement à priver légalement certains enfants de leur droit d'avoir un père ou une mère et d'être élevé par eux. Est-ce juste ? A-t-on le droit de faire primer le désir des adultes sur les droits de l’enfant ? Le principe de précaution n’impose-t-il pas la prudence en ce domaine ? Pourquoi le principe de parité est-il bon dans l’entreprise ou la vie politique et ne le serait-il pas dans la famille ?

Comment le Gouvernement pourra-t-il refuser l’accès à la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes, c'est-à-dire la création d’enfants nés de père anonyme, et à terme à la reconnaissance des mères porteuses pour les couples d’hommes ? Si le Gouvernement ne l’autorise pas, les plus grands juristes estiment que la cour européenne des droits de l’homme l’imposera, dès lors que le mariage est adopté.

Contrairement à ce qu’on entend, les Français ne sont pas favorables à ce texte. Selon le sondage IFOP du 23 mars, nos concitoyens ne sont en effet que 37 % à être favorables au mariage entre personnes de même sexe assorti du droit d’adopter (en baisse de deux points par rapport à février). Par ailleurs, un autre sondage IFOP publié le 6 février par le collectif des maires pour l’enfance révèle que 61 % des maires demandent la suspension du projet de loi (45 % des maires divers gauche) et que 52 % sont clairement défavorables.

Je compte donc vivement sur vous pour prendre une position claire sur ce sujet et relayer mes inquiétudes auprès des sénateurs de notre département qui examineront le projet à partir du 4 avril. Sachez pour ma part que je tiendrai compte de votre position lors des prochaines élections municipales.

A cet égard, avez-vous pris connaissance de l’appel du collectif des maires pour l’enfance déjà signé par 20 000 maires et adjoints de toutes les sensibilités politiques opposés à ce projet de loi ? Pourriez-vous m’indiquer si vous l'avez également signé ? Avez-vous invité vos adjoints à le faire? Plus il y a de maires et d’adjoints qui signeront cet appel et plus notre voix sera entendue au Sénat. Vous pouvez le signer en ligne : (http://www.mairespourlenfance.fr).

Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire à l’expression de mon profond respect.


ETAPE 3 Vos informations personnelles

NOM*


PRENOM*


EMAIL*
CODE POSTAL*
MESSAGE PERSONNEL (facultatif, veillez à rester courtois ** )
ce message s'affichera en tête du courrier, après les salutations.

ETAPE 4 Envoyez votre courrier

* Champ obligatoire.